Article de blog | 22 avril 2020

Établir un climat de confiance avec les consommateurs : Étapes de la gestion des préférences - Partie 1

Featured Image
Le défi que doivent relever les marques modernes est considérable.

En effet, il est nécessaire de créer une expérience client plus personnalisée et unique comme jamais auparavant. Pour instaurer la confiance et susciter un engagement accru, vous devez exploiter de manière créative la gestion des préférences des consommateurs.

Cependant, il est pratiquement impossible d’intégrer les préférences dynamiques tout au long du cycle de vie du client sans une gestion rigoureuse de vos données. C’est pourquoi cette stratégie de gestion des préférences doit figurer en tête de votre programme de marketing en 2020.

Comme il est très important de bien gérer les préférences, nous avons décidé d’analyser les meilleures pratiques, stratégies et tactiques dans une série de trois articles de blog. Ce groupe d’articles abordera collectivement les réglementations mondiales en matière de protection des données personnelles, le consentement, une vision de la gestion des préférences en 2020 et les trois phases de la construction d’un centre de préférences moderne.

Dans ce premier article nous verrons comment les réglementations sur la protection des données personnelles se développent dans le monde entier et en quoi le consentement joue un rôle clé dans ces nouvelles lois.

 

L’expansion des réglementations mondiales en matière de protection des données personnelles

Il est bien connu que l’Union européenne (UE) a appliqué et continuera d’appliquer de lourdes amendes pour non-respect de son règlement général sur la protection des données (RGDP). Et ce n’est que le début de ce qui est à venir.

La vérité est qu’en 2020, de plus en plus de pays institueront de nouvelles réglementations en matière de protection des données personnelles ou procéderont à des mises à jour plus strictes des normes existantes. Rien ne met plus l’accent sur ce point que réglements général pour la protection des données (RGPD), qui est entrée en vigueur le 25 mai 2018, et que la loi californienne sur la protection de la vie privée des consommateurs (CCPA) entrée en vigueur le 1er janvier 2020.

Ces lois sur la protection des données personnelles ont un seul objectif : protéger l’individu contre les pratiques illégales. En outre, elles ont également été créées pour que les consommateurs aient confiance en la sécurité de leurs informations personnelles.

Il n’est pas surprenant que certains spécialistes du marketing affirment que ces lois entravent les activités et la croissance des entreprises. Mais d’autres choisissent d’en examiner les avantages, comme la garantie de processus propres de collecte et de gestion des données.

Les spécialistes du marketing les plus avisés considèrent les nouvelles normes de protection des données personnelles comme une opportunité d’affiner leur audience, de comprendre cette audience à un niveau granulaire et de lui servir des messages qui résonnent.

Ils considèrent les dernières lois sur la protection des données comme un moyen d’améliorer leurs activités, d’obtenir de meilleurs taux de consentement et de rentabiliser leurs efforts de marketing et de vente.

 

L’importance du consentement

Le consentement joue un rôle essentiel dans toutes les lois relatives à la protection de la vie privée. Il incombe aux entreprises de veiller à ce que leurs équipes offrent – et à ce que les consommateurs reçoivent – les options d’acceptation ou de refus appropriées et les notifications requises.

Le CCPA se concentre sur la vente des données personnelles des consommateurs et sur l’offre de possibilités de refus. Pour vous conformer au CCPA, vous devez fournir aux consommateurs un moyen de refuser la vente de leurs données personnelles, ainsi que des cookies de publicité et de collecte de données sur votre site web. Vous devez également informer les consommateurs, au moment de la collecte des données personnelles, si ces données peuvent être partagées ou vendues.

Le GDPR est axé sur le consentement explicite et volontaire des consommateurs pour une utilisation plus large des données. Dans le cadre du GDPR, le consentement a une définition précise : Un acte clair et affirmatif établissant une indication librement donnée, spécifique, informée et non ambiguë de l’accord d’un consommateur pour suivre, stocker ou vendre des données. Il doit également répondre à ces critères :

1 / Dissocié : Ce consentement doit être obtenu séparément des autres conditions générales.

2 / Opt-In actif : Un consentement actif est requis, donc les cases de consentement pré cochées ne sont pas autorisées.

3 / Granulaire : Vous devez inclure les options de consentement séparément des autres types de traitement.

4 / Informé : Vous devez fournir des informations suffisantes pour permettre une décision en connaissance de cause.

5 / Il ne doit pas y avoir de déséquilibre des pouvoirs : Le consentement n’est pas considéré comme donné librement s’il est établi qu’il y a un déséquilibre dans la relation entre le responsable du traitement et la personne concernée

6 / Facile à retirer : Les entreprises doivent communiquer avec les consommateurs sur leurs droits de rétractation à tout moment et sur la manière de procéder.

L’un des éléments les plus importants pour obtenir le consentement est de conserver une trace du consentement obtenu. Il ne suffit pas d’obtenir un consentement. Le suivi du consentement et la mise à jour des dossiers sont essentiels au respect de toutes les lois sur la protection de la vie privée.

Les entreprises doivent être en mesure de prouver que leurs processus sont conformes. Si une autorité compétente vient frapper à votre porte, vous devez avoir un moyen de montrer la preuve de conformité et tous les détails qui s’y rapportent.

 

Une approche intelligente de la gestion des préférences

Les entreprises ont adopté plusieurs approches pour se conformer aux diverses réglementations mondiales en matière de protection de la vie privée. Certaines adoptent l’approche la plus conservatrice possible, qui exige une adhésion complète et confirmée de tous les consommateurs. D’autres ont choisi une approche régionale et utilisent la géolocalisation pour présenter de manière dynamique l’option conforme en fonction de la localisation du consommateur.

Toutefois, d’autres ont adopté une approche plus souple, en introduisant une technologie de gestion des préférences pour automatiser l’ensemble du processus et garantir la conformité. Ces spécialistes du marketing sont en mesure de mener une stratégie de saisie des consentements plus fluide et d’éviter d’entraver les plans de commercialisation immédiats.

Quelle que soit la méthode choisie, ces nouvelles lois sur la protection des données personnelles ont en fin de compte suscité une prise de conscience de l’importance des données personnelles. Cela a conduit les organisations qui gèrent ces données à contrôler plus strictement les informations personnelles des consommateurs. Cela donne également aux consommateurs plus de pouvoir sur ceux qui manipulent leurs données et ceux qui ne le font pas.

Pour en savoir plus sur la solution de gestion des préférences OneTrust PreferenceChoice, prenez rendez-vous dès aujourd’hui avec un expert pour un entretien individuel.

Onetrust All Rights Reserved